• editor.aipublications@gmail.com
  • Track Your Paper
  • Contact Us
  • ISSN: 2456-8678

International Journal Of Rural Development, Environment And Health Research(IJREH)

Constraints of the Cassava Sector and their Socio-Economic effects on 2015-2018 Agricultural Households in the Mbujimayi Hinterland in the DRC

Alain KATAYI LUKUSA , Pierrot MUKA MULAMBA , Charledoux MBUYI TSHILUMBA , Félicien KALEMBA ILUNGA


International Journal of Rural Development, Environment and Health Research(IJREH), Vol-2,Issue-6, November - December 2018, Pages 68-79, 10.22161/ijreh.2.6.1

Download | Downloads : 8 | Total View : 919

Share

Our study was the analysis of the constraints of the cassava and their corollaries on socio-economic conditions of agricultural households in Kasaï Oriental. For its outcome, we did appeal to the prospective method with as technical documentation, survey, interview and sampling based on a workforce of 90 producers households in 3 jurisdictions namely LUPATAPATA, TSHILENGE and MIABI; 90 merchants of cassava in three markets in the city of Mbujimayi: BAKUA DIANGA, SIMIS and MARECHAL, and 90 consumers in three communes including: DIBINDI, KANSHI and BIBEMBA. It was associated with that of multifactorial analysis. At the end of the investigation, we found that the cassava in the province of Kasaï Oriental is very complex and is butted several constraints which the most recurrent are: disease, attacks of pests and the low ability investment for producers, the multiplicity of the intermediaries, the instability of prices, the political environment, eating habits for merchants, lack of processing plant, the weak entrepreneurial skills in the processing of cassava, the low investment capacity for transformers, poor quality, the instability of prices, food allergy, the nutritional status of the household and eating habits for consumers.

Duress, trade circuit.

[1] AMBANG, Z., 2009 : Résistance à la mosaïque virale de Manihot glaziovii par greffage sur M. esculenta Yaoundé 7pp
[2] Anonyme 2002 : Variétés des maniocs et défis : 16pp
[3] Anonyme, 1987 : Production et commercialisation du manioc au zaire131 pp.
[4] Anonyme, 2006 : Appui aux programmes nutritionnels des populations retournées de la région des Grands Lacs (République démocratique du Congo, Rwanda, Burundi et Ouganda). Bruxelles : 12pp.
[5] Anonyme, 2010 : Bulletin d’information des Projets de développement Rural(PRODER). Rapport annuel 2010. Ministère de l’Agriculture, Pêche et Élevage, Brazzaville : 32pp
[6] Anonyme, 2017 : Rapport annuel de l’Inspection provinciale de l’Agriculture, Pêche et Elevage, inédit
[7] Antoine C., 2010 : Diversité chimique et bio fortification des plantes à racines et tubercules tropicales cultivées, Paris :12pp
[8] Audrey P., 2015 : Etude de la filière Manioc en Côte d’Ivoire, Paris :87pp
[9] BIBENTYO Z, 2007 : La situation phytosanitaire du manioc à KABARE. Mémoire UCB inédit
[10] Charrier, A., Lefèvre, F 1985 : La diversité génétique du manioc :
[11] Claude P., 2004 : Gestion de la diversité des résistances variétales au sein d’une espèce et d’une parcelle : contrôle d’épidémies : 2pp
[12] Doyle M, et al., 2008 : Maintien du potentiel adaptatif chez les plantes domestiquées à propagation clonale. Leçons de gestion par les cultivateurs de manioc, Paris :19pp
[13] Emperaire L. et al., 1996 : Gestion dynamique de la diversité variétale du manioc en Amazonie du Nord-Ouest.16pp
[14] FAO, 2010 : Les maladies du manioc en Afrique centrale, orientale et australe 39pp
[15] FAO, 2013 : Produire plus avec moins : Le manioc. Rome128pp
[16] François L, 1989 : Ressources génétiques et amélioration du manioc, Manihot esculenta en Afrique,181pp
[17] Georges A. et al., 2007 : Potentialités à la transformation du manioc (Manihot esculenta crantz) en Afrique de l’ouest, Abidjan 358pp.
[18] Jean-Pierre R., 1997 : Le manioc, inédit.
[19] Kouakou, J., 2015 : Production et transformation du manioc, édition CIAT et ISF, Yaoundé 40 pp
[20] Komi, E.,1992 : Étude de la variabilité des composantes du rendement du manioc en fonction de la fertilité du sol, Lomé, 122pp
[21] KOUADIO K. et al., 2014 : Variabilité physico-morphologique des racines tubéreuses de manioc (Manihot esculenta CRANTZ) cultivées sur ferralsol en zone de forêt d’Afrique de l’Ouest : 10pp
[22] Mahungu, N., 2012 : Les systèmes de production et de gestion des principales cultures vivrières, inédit 44pp
[23] Marc R., 2011 : Intensification de l’agriculture par diffusion des variétés de manioc résistantes à la mosaïque : 3pp
[24] Marcellin K., 2013 : Identification des éléments limitant dans la production du manioc au Sud-Kivu (cas des territoires d’Uvira et de Kalehe.) Mémoire. U.C.B Inédit 67pp
[25] Marie-France Duval et al., 2013 : Amélioration de la productivité du manioc et diffusion des semences améliorées, édition CIRAD,2013 ;
[26] N’ZUE, B., 2004 : Performances agronomiques des quelques variétés de manioc dans les trois zones agro climatiques de la cote d’ivoire 7pp
[27] NTAWURUHUNGA P., 2002 : Rapport diagnostique d’enquête sur les maladies et les pestes de la culture du manioc en République du Congo, inédit 37pp
[28] PNUD, 2009 : Profil, résumé, pauvreté et condition de vie des ménages de la province du Kasaï Oriental, inédit.
[29] RWALINDA, P.,1991 : Etude de reconnaissance sur la production et la contrainte à la production du manioc et patate douce au Rwanda. (Rwanda) 14pp
[30] SARA, M., 2008 : Amélioration de la production du manioc et des systèmes d’approvisionnement, inédit RDC 5pp
[31] STEFAN HAUSER, et al., 2014 : Guide de culture du manioc, nigeria
[32] SYLVESTRE, A., 2009 : Étude d’impact ex- ante des nouvelles technologies du manioc en côte d’ivoire. Abidjan 47pp
[33] TATA HANGY et al., 2016 : Les ravageurs du manioc : identification et moyens de lutte, IITA, inédit ;
[34] VENDENPUT, R.,1981 : Les principales cultures en Afrique centrale. Bruxelles 1252pp
[35] Willy T., 2014 : Multiplications de matériel de plantation de manioc et gestion des maladies et ravageurs. Kinshasa 43pp